dimanche 14 août 2011

Eugène Fournière, Chez nos petits-fils (1900) : un extrait en téléchargement

Eugène Fournière a laissé une oeuvre politique importante. On lui doit aussi une utopie intitulée Chez nos petits-fils dans laquelle il imagine en 1900 une utopie d'inspiration socialiste à la fin du XXe siècle.

Quelques mots à propos de l'auteur extraits du Dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 de J. Joly (source: base de données de l'Assemblée Nationale):


Né le 31 mai 1857 à Paris, mort le 6 janvier 1914.
Député de l'Aisne de 1898 à 1902.Après avoir fait ses études primaires à Ottange, en Lorraine, Eugène Fournière gagna Paris où il devint bientôt maître de conférences à l'École polytechnique, professeur au collège libre des sciences sociales et aux Arts-et-Métiers, et conseiller municipal d'Arcueil. Il se lança alors dans la vie politique en collaborant aux journaux socialistes. Directeur de la Revue Socialiste qu'il avait fondée avec Benoît Malon, il prit place parmi les théoriciens les plus écoutés du jeune parti.Conseiller municipal de Paris pour le XVIIIe arrondissement (quartier de Clignancourt) depuis 1894, il se présenta aux élections législatives de mai 1898 dans l'Aisne, où il fut élu dès le premier tour député de la 2e circonscription de Vervins, en totalisant 6.123 voix contre 5.582 pour le député sortant, M. Moret, républicain modéré.A la Chambre il déploya une grande activité en faveur d'une politique pacifiste mondiale, contre les écoles congréganistes, les ouvroirs-orphelinats religieux appelés « Bons pasteurs ». Candidat socialiste aux élections de 1902, il fut battu dès le premier tour par le candidat nationaliste, le comte Caffarelli, n'ayant recueilli que 5.001 suffrages contre 7.487 à son adversaire. Il se consacra dès lors à ses tâches de président de l'École du journalisme et de l'Association pour l'enseignement du travail et de l'hygiène sociale et de membre de la Société de sociologie. Il publia de nombreux ouvrages.Il mourut le 6 janvier 1914. Il était âgé de 57 ans.



ArchéoSF vous propose un extrait de Chez nos petits-fils dans la section "téléchargement" avec  le chapitre II "Le coin des ancêtres".
source du texte: Gallica

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire