mercredi 21 septembre 2011

Cyrius, Les Robinsons de la planète Mars

Couverture


Couverture

Il existe plusieurs éditions et versions des Robinsons de la planète Mars et l'on doit à Apex/Périodica d'avoir réédité pour la première fois en volume celle datant de 1925 initialement parue dans la Magazine illustré national avec des illustrations d'H. Lanos, l'un des grands illustrateurs de SF ancienne.
La première version, en deux volumes, est parue en 1908 sous le titre générique Aventures Merveilleuses de Serge Myrandal avec un premier volume intitulé Sur la planète Mars et un second Les Robinsons de la planète Mars. Tallandier a repris en 1927 l'édition en volume mais sans les illustrations de H. Lanos évidemment.

Quelques courageux aventuriers se lancent vers Mars. Ils possèdent une technologie qui ressemble fort à la cavorite d'HG Wells qui permet de faire voyager dans l'espace les Velox (astronefs). Après moultes péripéties (on découvre un vrai bestiaire martien : "c'est un poisson, affirmait-elle, un poisson de forte taille. Il bondissait comme un saumon, et avait un peu cette forme, sauf qu'il était couvert, non pas d'écailles, mais de poils, une espèce de fourrure luisante..."), il faut se rendre à l'évidence: les Terriens arrivent trop tard, les Martiens se meurent: C'était des troglodytes de Gnomopolis, les derniers Martiens, les derniers Martiens, évidemment rassemblés là pour guetter sur le Vélox la première apparition des habitants du ciel". Et juste avant s'est lamenté le Martien polaire: "Zoa, Zoa, tu viens trop tard! Les derniers hommes de Mars, Troglodtes, achèvent de s'enfoncer dans la terre".

Ces histoires de rendez-vous ratés ne manquent pas dans le domaine du space opera, y compris ancien...

Ce billet est publié dans le cadre du challenge Summer Star Wars lancé par Lhisbei et du Défi martien de Guillaume.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire