mercredi 28 mars 2012

Pour que la tartine ne tombe plus du côté confiture suivi du boomerang sans risque

Gaston de Pawlowski est connu des amateurs d'anticipation ancienne pour, notamment,Voyage au pays de la quatrième dimension publié en 1912.
Auteur d'innombrables ouvrages, articles, contes,... on lui doit aussi un livre intitulé Inventions nouvelles et dernières nouveautés dans lequel il imagine des objets tout à fait indispensables comme l'équilibreur de tartines ou le boomerang français (très utile car il ne revient pas à l'envoyeur, évitant ainsi tout risque de blessure!).
Voici ces deux petits textes:

L'équilibreur de tartines:

Plus gracieuse, certes, mieux faite pour séduire les âmes tendres, est cette jolie petite invention d'une femme de bien que nous ne nommerons point pour ne pas effaroucher sa modestie, et qui sera appliquée, dès la rentrée, dans toutes nos écoles communales. Il s'agit du petit équilibreur de tartines, en plomb, qui se pique dans le pain, du côté opposé à celui que l'on garnit, suivant les circonstances, de beurre ou de confitures.
Jusqu'à présent, en effet, lorsque la tartine, suivant l'usage/tombait à terre, le poids de la confiture la faisait toujours basculer du mauvais côté dans la poussière. De là des conséquences funestes pour l'estomac des jeunes enfants qui dévoraient ensuite cette terre ou cette poussière toujours chargée de microbes. Avec l'équilibreur de tartines, ce danger n'est plus à craindre; le plomb entraine toujours le pain du bon côté et la santé de nos enfants se trouve définitivement sauvegardée ainsi que les confitures.


Le boomerang français:


Voici une invention bien curieuse, que l'on vient de présenter à l'Institut, c'est le nouveau boomerang français, dont le bois est taillé de telle sorte que l'instrument une fois jeté sur l'adversaire, ne revient pas à celui qui l'a lancé. On évite ainsi tout risque d'accident. 

Gaston de Pawlowski, Inventions nouvelles et dernières nouveautés,
E. Fasquelle, 1916, réédition Editions Finitude, 2009

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire