lundi 21 mai 2012

H. de Graffigny, Electropolis

De son vrai nom Raoul Marquis, H. de Graffigny a signé plus de deux cents ouvrages allant de la vulgarisation scientifique au roman de science fiction. Dans les Aventures extraordinaires d'un savant russe qu'il cosigne avec Georges Le Faure il narre un voyage à travers notre système solaire.
H. de Graffigny est passé à la postérité par l'entremise de Louis-Ferdinand Céline qui en fait un personnage de Mort à crédit, Raoul Marquis y est  Courtial des Perreire. Céline a rencontré H. de Graffigny en 1917 et a travaillé pour une revue de vulgarisation scientifique Eurêka (devenue Génitron dans le roman de Céline).
Electropolis, qui est un plagiat pour une bonne part de La Babylone électrique d'Albert Bleunard, nous entraîne sur le territoire de l'ancienne Mésopotamie sur lequel un lord anglais décide, grâce à l'électricité, de retrouver la prospérité de l'Antiquité.
Plusieurs éditions existent pour cet Electropolis et l'on peut voir une belle jaquette sur le site BDFI.
Pour l'édition présentée ici, il s'agit d'un cartonnage avec un premier plat sur lequel est contrecollée une vignette en couleurs.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire