dimanche 26 août 2012

Les dimanches de l'abbé Béthléem 8 : décembre 1908

Nous poursuivons notre exploration du périodique dirigé par l'Abbé Béthléem, célèbre pour son ouvrage Romans à lire et romans à proscrire, Romans-Revue qui, comme son nom l'indique, tient la chronique des parutions de romans mais aussi du théâtre, des essais, des journaux, etc.

Peu de choses concernant la science-fiction dans ce dernier numéro de l'année. Signalons tout de même après la mort de Victorien Sardou une bibliographique critique (du point de vue moral) dans laquelle on trouve la mention d'une révolution à Monaco:


Rabagas (1872), histoire d'une révolution en raccourci. Le prince de Monaco est en lutte avec son peuple ; il est bon, mais ses sujets sont menés et pervertis par Rabagas, sa brasserie du Crapaud Volant et son journal La Carmagnole.Le prince, menacé par la Révolution fait appel à Rabagas.Celui-ci fait volte-face, devient gouvernemental et finalement fait fusiller ses anciens partisans. L'ordre est rétabli ; Rabagas est congédié par le prince. L'oeuvre fit grand bruit : tout le monde reconnut Gambetta dans Rabagas.
Point de véritable conjecture donc mais un déplacement exotique pour railler la politique française.


Mention est faite de La Cité ardente d'Henry Carton de Wiart mais il s'agit en fait d'un roman de chevalerie.

La section « romans et récits » critique Les aventures merveilleuses de Serge Myrendhal sur la planète Mars, par H. GAYAR(Laumonier).— Livre intéressant; pour ceux que ne rebutent pas les invraisemblances.
Très honnête.

En fin de volume on trouve une copieuse table des matières qui indexe pas moins de 1.200 articles et titres cités.
Ainsi se termine la première année de Romans-Revue. On remarquera donc que la littérature conjecturale n'est nullement absente de ce relevé et que les collaborateurs de la revue ne dédaignent pas le roman policier ou la littérature d'imagination. 

A dimanche prochain !


A lire sur ArchéoSF:

Les dimanches de l'abbé Bethléem 1: mars-mai 1908

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire