mercredi 3 octobre 2012

Louis Figuier, La Femme avant le déluge (feuilleton, épisode 7)

Nous voici plongés pour la septième semaine consécutive dans la comédie de Louis Figuier La Femme avant le déluge.
ArchéoSF a présenté le texte et reproduit l'avertissement de l'auteur (épisode 1) puis proposé les trois premières scènes (épisode 2 et épisode 3). Christiana et Diane sont des amoureuses malheureuses mais peu à peu un espoir naît grâce à la ruse de Diane  (épisode 4). Christiana se prend à rêver... Apparaissent sir Evans et Fresquelly, tous deux géologues, le premier étant devenu totalement monomaniaque au point de refuser la société contemporaine. Un bel exemple de savant un peu frappadingue mais peu dangereux pour les autres...  (épisode 5). Vient désormais le temps de la comédie dont Frequelly est le metteur en scène (épisode 6). Mais où trouver une femme d'avant le déluge au fin fond de la Sibérie?

LA FEMME AVANT LE DELUGE




SCÈNE IX
Les mêmes, CHRISTIANA, elle sort de la chaumière, et se dirige vers les blocs de glace.

DIANE , montrant Christiana.
Tenez, votre femme avant le déluge, la voilà !

FRESQUELLY.
Christiana?... Peut-être... Mais consentira-t-elle à jouer ce rôle?

DIANE.
N'en doutez pas. (Bas.) Elle aime sir Evans.

FRESQUELLY.
Elle l'aime ? Alors je n'hésite plus. (A Christiana,qui est arrivée au bord des glaces.) Où vas-tu, Christiana?

CHRISTIANA.
A l'auberge du Renard bleu.

FRESQUELLY.
Veux-tu nous écouter un moment?

Ludovic entre dans la chaumière, pour y déposer son fusil et son carnier, dans lequel est un chevrotin, qu'il a montre à Rampeneau, avant de sortir.

CHRISTIANA.
Tout à vos ordres.

FRESQUELLY.
Mon enfant, nous venons d'apprendre que sir Evans se meurt d'un amour impossible.

CHRISTIANA.
Que voulez-vous dire ?.

FRESQUELLY.
Il est épris, à en devenir fou, d'une femme idéale qu'il n'a vue que dans les rêves de son esprit. Voudrais-tu représenter ce type, dans une petite comédie, que nous allons jouer tout à l'heure ?

CHRISTIANA.
Une comédie ?. Et vous voulez que ce soit moi ?.

FRESQUELLY.
Qui remplisse le rôle de la femme idéale.

CHRISTIANA.
Mais je ne sais si je pourrai.

FRESQUELLY.
Veux-tu être aimée de sir Evans?

CHRISTIANA, très émue.
Aimée de lui?... (Très bas.) Que faudrait-il faire?

DIANE.
Être âgée de cinquante mille ans.

CHRISTIANA.
Vous voulez rire.

LUDOVIC.
Non ; c'est très sérieux. Pour être aimée de notre jeune détraqué, il faut ressembler à une femme avant le déluge. Veux-tu être cette femme ?

CHRISTIANA.
Je peux essayer... Seulement, comment faudra-i1 m'habiller?

DIANE.
Je me charge de ta toilette. Je ferai de toi une femme fossile jolie à croquer.

RAMPONEAU.
Mais, pardon, mes enfants, tout ce que vous complotez-là, est inutile. Quelque costume que prenne Christiana, sir Evans la reconnaîtra.

FRESQUELLY.
Mais non! Toujours distrait et rêveur, sir Evans a regardé jusqu'ici cette jeune fille sans la voir. Il ne la reconnaîtra pas.

CHRISTIANA.
Mais quel langage devrai-je employer avec lui ?

FRESQUELLY.
Aucun.

LUDOVIC, qui est sorti de la chaumière.
D'autant plus qu'il vous serait assez difficile de parler le langage de l'époque primitive.

FRESQUELLY, à Christiana.
Quant au dénouement de la pièce, ce sera votre mariage avec sir Evans.

CHRISTIANA.
J'épouserais sir Evans?...

FRESQUELLY.
Oui, si vous jouez bien votre rôle !...

RAMPONNEAU.
Ah ! ça! mon cher savant, que ferez-vous de me en tout cela ? Je vous avertis que je ne suis jamais monté sur les planches.

FRESQUELLY.
Aussi ne vous donnerai-je que l'emploi de machiniste... (Il lui montre les sapins.) Vous voyez ces sapins II faudra les faire disparaître; il faudra, qu'au moment voulu, ils tombent et laissent à découvert...
Il lui parle bas.

RAMPONNEAU.
Un changement à vue ?

FRESQUELLY.
Vous l'avez dit... Sir Evans a l'habitude de venir ici, à la tombée du jour la comédie peut commencer.

RAMPONEAU.
Eh bien, je vais m'occuper du changement à vue.
Il sort par la droite.

FRESQUELLY prenant le carnet, sur lequel il a écrit.
Écoutez maintenant, mon cher Ludovic, et vous aussi Madame, le scénario et la distribution de la pièce. « La Femme avant le déluge », comédie représentée, pour la première fois, aux Iles d'Ivoire (Sibérie) le 30 novembre 1889. Décors fournis par la nature. Directeur, Fresquelly. (Il salue.) Machiniste, Ramponeau. (Ramponeau salue) Régisseur, Ludovic. (Ludovic salue.) Amoureux, sir Evans. Grand premier rôle, madame de Beaugençy. (Diane salue.) Ingénue, (rôle muet), Christiana ». (Il donne le carnet à Ludovic.) En votre qualité de régisseur, prenez le manuscrit. Et maintenant que les rôles sont distribués, je vais préparer le second truc, qui doit faire suite à la chute des sapins.

DIANE.
Et nous, Christiana, allons étudier nos rôles. (A Christiana) Viens-tu ?

Fresquelly sort par le fond, avec Ramponeau, Diane et Christiana entrent dans la chaumière.

A suivre!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire