vendredi 21 décembre 2012

Le nouveau numéro du Quinzinzinzili est disponible!


Le Quinzinzinzili, revue publiée par la Société des Amis de Régis Messac, atteint son vingtième numéro. Si tous les numéros parus n'ont pas le même intérêt pour l'amateur d'anticipation ancienne (par exemple le n° 19 était consacré à la Littérature prolétarienne avec un dossier sur Henri Poulaille), ce numéro 20 fait partie des incontournables.
Au sommaire l'on trouve en effet un dossier de 16 pages consacrées à la SF avec un fil conducteur que l'on pourrait résumer à « la question des origines ». On y trouvera des articles sur les polémiques quant aux origines du fantastique et de la science-fiction, sur Hans Ryner (avec notamment un long article de Natacha Vas-deyres « Hans Ryner ou la science-fiction merveilleuse » ), deux articles de Jean-Guillaume Lanuque, le premier s'interrogeant sur les raisons du regain d'intérêt pour les textes de la branche française ancienne qui constituent une part de la science fiction parfois occultée (1), le second présentant l'ouvrage de Natacha Vas-Deyres, Ces Français qui ont écrit demain. Utopie, anticipation et science-fiction au XXe siècle (Editions Honoré Champion, 2012) enfin des articles de Régis Messac sur des oeuvres relevant de la science fiction.
Le numéro est donc particulièrement riche pour l'amateur de science fiction ancienne et apporte des éclairages pertinents sur notre domaine de prédilection!



(1) Jean-Guillaume Lanuque cite des exemples de rééditions depuis une quinzaine d'années - voir par exemple le travail mené avec les éditions Publie.net pour lacollection ArchéoSF! - ainsi que des travaux de recherches menés par des amateurs de cette littérature d'imagination scientifique dont Jean-Luc Boutel ou votre serviteur, les réutilisations contemporaines de ce patrimoine et les explications que l'on peut apporter à ce surprenant regain d'intérêt.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire