mardi 22 janvier 2013

Une Montgolfière à destination des Echelles du Levant #Gallica

La conquête des airs a longtemps fait fantasmé les romanciers et les dessinateurs. 
Dès le lancement des premières montgolfières au début des années 1780, des caricaturistes se sont emparés du thème de l'aérostation.
On peut retrouver des rêves de voyages lointains en ballon dans de nombreuses oeuvres romanesques ou iconographiques.
Voici un de ces exemples non datés (vers le milieu u la fin des années 1780):


Le "Globe" ressemble à un navire (que l'on voit en G) porté par une immense enveloppe. La légende indique que le vaisseau peut emporter 4000 personnes dans ses logements. Le tout est doté de tout le confort avec Salle de spectacle (K), musiciens (Y), traiteur-restaurateur (U), Grand télescope public (2) et cabinet d'aisance (X).
Après le premier voyage pour les Echelles du Levant (c'est à dire les ports ottomans de Méditerranée), un autre vers les deux Pôles est prévu. "Le plaisir sera l'ame de la Société aérienne"!

Source de l'image: Gallica

4 commentaires:

  1. Nos A380 font pâle figure à côté.
    Il faudra attendre le 14 novembre 1886 pour que Louis Capazza et Alphonse Fondère se lancent au dessus de la Méditerrannée au départ de la Place Jean Jaurès à Marseille pour arriver à Appietto près d'Ajaccio.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le complément d'information!
      Cette Montgolfière est en fait un vrai Lupanar si on lit attentivement la légende...

      Supprimer
    2. Aucun mérite pour cela. Je passe fréquemment devant le monument du départ et le hasard de mes déplacement pofessionnels m'a conduit à m'arrêter devant la stèle d'arrivée à Appietto.
      Pour compléter mes maigres connaissances, j'ai aussi travaillé à Anneyron (Drôme), commune de naissance du marquis d'Arlandes, compagnon d'aventure de Pilatre de Rozier, le premier aérostier en 1783. Son visage est représenté sur le pignon d'une maison de la place du village et réalisé avec une multitude d'oiseaux en vol. Magnifique.

      Supprimer
  2. Un lupanar de 4 000 places ? Quelle partouze!!!
    Les lignes de la légende sont trop petites. Et dire que notre époque se dit de moeurs libérées.

    RépondreSupprimer