dimanche 12 mai 2013

Gabriel Timmory, A rire d'ailes! (1909) [feuilleton, épisode 5]

Cinquième épisode de notre feuilleton A Rire d'ailes! (1909) par Gabriel Timmory.


A RIRE D'AILES (épisode 5)

SEIZIEME TABLEAU. — La rue du Quatre-Septembre (mise en scène de M. Lépine). Le roi se décide à inviter Amélie à dîner dans un coquet appartement qu'il possède rue du Quatre-Septembre, mais il lui est impossible, — toujours à cause des travaux, — d'arriver jusque chez lui. Fort heureusement, il rencontre Hélène Dutrieu qui cherche à vendre l'appareil qui lui a servi à exécuter son fameux numéro de la flèche humaine, Il le lui achète. On l'installe devant les fenêtres de l'immeuble où habite le roi.

DIX-SEPTIEME TABLEA U. - Les flèches humaines (mise en scène réglée par M. le Directeur du Prytanée de La Flèche): Le Roi et Amélie descendent à bicyclette, à une allure vertigineuse, le « looping » d'Hélène Dutrieu et sont ainsi projetés dans l'appartement. Ils dînent de bon appétit, puis veulent causer, pas moyen ; il y a au-dessus d'eux un maudit Piano qui, faisant rage, leur coupe net le fil de leurs idées. Le Roi, furieux, fait monter le concierge et apprend de lui qu'il a pour voisin le général Picquart qui a loué une chambre de bonne pour y mobiliser, tout à son aise sur le clavier, Beethoven, Schumann et Chopin.
Le Roi et Amélie s'enfuient précipitamment, reprennent un aéroplane et, dix minutes plus tard, débarquent au col de la Schlucht.

DIX-HUITIEME TABLEAU. — Le col de la Schlucht (mise en scène de M. de Moltke). Le Roi et Amélie ont la bonne surprise d'y rencontrer S. M. Guillaume II. Exclamations joyeuses.
GUILLAUME. — Tiens ! Jean !
LE ROI. — Guillaume ! Alors décidément, entres-tu en France ?
GUILLAUME. — Non.
AMÉLIE. — Votre Majesté est trop pressée sans doute ; elle a été mise .en retard par une panne d'automobile ?
GUILLAUME. — Une panne ? Bêtise !
LE Roi. — Tu as craint de créer des incidents ?
GUILLAUME. — Des incidents ? Bêtise !
AMÉLIE. — Alors ?
GUILLAUME. — Vous voulez la vraie raison ?
LE ROI. — Oui.
GUILLAUME. — Eh bien, voilà ! J'ai réfléchi, au dernier moment, que c'était contraire à toutes mes habitudes de pénétrer dans un pays sans avoir le costume qui convient à la circonstance, je ne suis donc pas entré en France, parce que j'ai oublié de me commander un uniforme de général français !
AMÉLIE. — Vous devez en avoir de bien jolis, des uniformes.
GUILLAUME. — Voulez-vous les voir ?
LE Roi. — Certainement.

Suite et fin demain ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire