mardi 17 septembre 2013

Appel à texte : Dimension Merveilleux scientifique

Appel à texte : Dimension Merveilleux scientifique
(Rivière blanche)


            Depuis déjà une dizaine d’années, le merveilleux scientifique a réalisé un retour en force au sein du monde éditorial, dans la vague du rétro-futurisme. Cette première science-fiction française, ayant précédé la découverte massive du genre anglo-saxon à compter du début des années 1950, a longtemps été négligée ou réduite à quelques auteurs servant de buttes témoins, tels Jules Verne, J.H. Rosny aîné, ou Maurice Renard. Et pourtant, sa profonde richesse est peu à peu remise en lumière à travers des rééditions croissantes, des anthologies comme Chasseurs de chimères ou même la réutilisation de ce patrimoine littéraire dans des bandes-dessinées (La Brigade chimérique, également déclinée en jeu de rôles, L’Homme truqué…) et des nouvelles, comme celles déjà publiées par Rivière blanche (Les Compagnons de l’OmbreLa Nuit du Nyctalope…).
            Il faut dire que de la seconde moitié du XIXe siècle à ses derniers feux, à la fin des années 1940, cette première science-fiction française a produit une masse considérable d’aventures, de personnages et de visions d’un futur rêvé ou cauchemardé. C’est pour affirmer encore davantage toute l’actualité de ce que Maurice Renard avait baptisé de merveilleux scientifique, et pour rendre hommage à cet imaginaire foisonnant qui déborde de formes de vie autres, de mécaniques improbables, de savants fous , tout en étant fortement ancré dans les idéologies dominantes de son temps, que nous lançons cet appel à textes. L’objectif est simple : proposer des nouvelles inédites, ne dépassant pas 40 000 signes, et reprenant personnages, artéfacts, univers ou même auteurs du genre, dans une démarche à la métatextualité assumée et revendiquée.
Le choix est fait de se limiter à la France, où la production a été suffisamment abondante pour stimuler l’imaginaire. Saisissez-vous donc des visions d’un futur incertain (La Mort de la TerreSur l’autre face du monde), des extra-terrestres de Théo Varlet (La Grande panne), des dimensions multiples de Léon Groc (La Planète de cristal), des mystérieux surhommes campés par René Thevenin (Chasseurs d’hommes), identifiez les Vénusiens et les Martiens des Signaux du soleil de Jacques Spitz ou Le Messager de la planète de José Moselli, élucidez ce que sont devenus aujourd’hui les savants du Péril bleu ou les travaux inédits du Docteur Lerne ; ou comment le merveilleux scientifique, à travers une véritable collision avec des problématiques plus contemporaines, peut s’intégrer (ou non) dans un âge de progrès scientifiques ininterrompus, de défiance vis-à-vis des idéologies et de crise généralisée…
            Les auteurs sont également invités, en postface de leur texte, à expliciter leur rencontre avec le merveilleux scientifique et ce qui les a séduits en lui. Nous écartons par contre volontairement le Nyctalope de Jean de La Hire de cette entreprise, dans la mesure où il a été déjà largement mis à l’honneur par Serge Lehman et Gess d’une part, par les éditions Rivière blanche d’autre part. Les textes sont à envoyer à Jean-Guillaume Lanuque (jeanguillaume.lanuque@wanadoo.fr) avant le 1er mai 2014.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire