dimanche 26 octobre 2014

Sacha Ivanov, Le Rayon jaune (1939)

La série des Récits express recèle quelques textes conjecturaux. Nous avons déjà évoqué Le Serpent de mer (1937), en voici un autre:

Le Rayon jaune (1939)


En Australie, un Américain qui est « à la recherche d'une invention qui doit révolutionner l'univers » loue les services de Luc La Raie, capitaine du « Anne-Marie ». Dans le Pacifique, l'Américain prévient Luc qu'ils touchent au but : l'« Anne-Marie », victime du rayon jaune, peine à avancer : « c'est l'invention d'une bande de corsaires des mers, qui arrêtent grâce à leur rayon, tous les navires, passant à distance voulue ». L'équipage repêche un naufragé asiatique échappé de l'île maudite d'où part le rayon jaune capable d'immobiliser machines et hommes. L'Américain n'est qu'un traître, l'inventeur du rayon jaune, ayant entraîné l'« Anne-Marie » à cet endroit. Il les conduit dans l'île de l'Epouvante pour les réduire en esclavage afin de creuser un énorme réservoir dans le roc pour « utiliser l'eau de l'océan comme source d'énergie pour mouvoir [ses] moteurs et machines électriques. » Finalement grâce à des tonneaux d'eau de vie dont abusent les corsaires, Luc La Raie et ses compagnons s'échappent...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire