lundi 30 novembre 2015

Régis Messac, Propos d'un utopien (I)

Régis Messac est une figure importante de la science-fiction ancienne. Créateur de la première vraie collection de science-fiction en France (Les Hypermondes), il fut aussi un critique souvent pertinent.
Les éditions Ex-Nihilo proposent un premier volume de ses Propos d'un utopien préfacé par Natacha Vas-Deyres.
Entre janvier 1930 et mars 1939, Régis Messac tient la chronique Propos d'un Utopien dans la revue Les Primaires.
Parmi ces chroniques on trouve des anticipations qui sont réunies dans ce premier volume. Si Régis Messac utilise souvent la veine satirique. Il ne dédaigne pas non plus la parodie comme en témoigne "Fragments du journal d'Acapsu, technicien de l'an 3440" (la date fictive fait clairement référence à Louis-Sébastien Mercier et son utopie "L'An 2440".
"Couronnes de perles et Croix de bois" nous offre une archéologie du futur marquée par la Première Guerre mondiale. De ces champs de ruines, de ces traces du massacre d'une génération, les préhistoriens du futur se penchant sur notre époque tirent des conclusions inattendues mais peu amènes pour nous.
Messac dénonce aussi le totalitarisme et les risques de conflit généralisé (nous sommes entre les deux guerres mondiales) avec "Les doléances de J.O.R. 2AM. L., citoyen de l'âge du rayon", "Comment fut déclarée la guerre de 1934" ou "Stakhanova Nova, parabole du nouvel évangile orthodoxe". 
Dénonciation, satire, pamphlet mais aussi utopie pacifiste avec "Les quatorze points du président Herrenberg" qui clôt le recueil.

Pour ceux qui ne connaissent pas l'univers fictionnel de Régis Messac, ces Propos d'un Utopien peuvent représenter une excellente introduction car on y retrouve ses principales idées qu'il développe à la fois dans ses romans et dans ses essais.


Régis Messac, Propos d'un Utopien, tome I, 
Collection Hier & Demain, Editions Ex-Nihilo, 2015,
Edition originale, tirage limité à 200 exemplaires, 150 pour les adhérents de l'Association des Amis de Régis Messac et 50 pour les 12ème Rencontres de l'Imaginaire de Sèvres.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire