vendredi 20 novembre 2015

Rémi de Gourmont, Paris futur (1925)

Dans le volume Dissociations Rémi de Gourmont nous parle du Paris futur:


PARIS FUTUR

 Je n'aime pas beaucoup qu'on se préoccupe à l'excès du futur. Notre manière de le voir n'est pas la manière qui plaira le mieux aux générations à venir, dont l'idéal sera sans doute assez différent du nôtre. C'est pourquoi, j'entre avec une certaine réserve dans les plans de M. Delanney touchant le Paris de l'an 1980. Il sera peut-être plus grand, peut-être moins grand que le Paris actuel. La facilité de demeurer aux champs et de rester tout de même en communication constante avec la civilisation s'opposera peut-être à la tendance au rassemblement des hommes sur un même point. Mais si c'est cette dernière tendance qui l'emporte, je crois qu'il serait sage de laisser aux hommes de demain le soin d'organiser à leur gré la cité agrandie. M. Delanney semble surtout préoccupé de ménager dans la banlieue, telle que destinée à une plus ou moins prochaine incorporation, des parcs, des jardins, des espaces libres, en un mot. Les trois quarts de cette région étant encore à bâtir, le souci semblera un peu prématuré. Le jardin public est une heureuse conception, mais ce n'est qu'un pis aller : combien plus heureuse est la conception du jardin privé ! Peut-être que l'édilité future reposera sur ce principe que la construction des maisons ne sera autorisée que sur un tiers ou sur un quart de la place disponible, je n'ose dire davantage. Les villes seront conçues en forme de parcs où s'élèveront de place en place des maisons pas trop hautes, ce qui sera charmant et très sain. Des villes américaines sont déjà ainsi comprises. Le jardin public sera la ville au lieu d'être dans la ville. Peut-être même les maisons n'auront-elles plus qu'un seul, rarement deux étages. Les rues ou allées auront cent mètres de large. C'est le moins, d'ailleurs que puissent demander les aéroplanes. Au reste, ne faisons pas de mal à l'avenir, mais ne lui faisons pas de bien, non plus : c'est lui qui choisira.

ArchéoSF propose une anthologie Paris Futurs ( format papier ou numérique).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire