dimanche 5 juin 2016

Les Dimanches de l'abbé Béthléem 29, novembre 1910

Depuis 2012, ArchéoSF explore Romans Revue revue de critique dirigée par le rigoriste Abbé Béthléem. Pour lire la présentation de la revue et de l'abbé Béthléem, cliquez ICI.

Au sommaire de ce nouveau Dimanche de l'abbé Béthléem, une critique de deux pièces de théâtre: L'Homme mystérieux d'André de Lorde et Arsène Lupin contre Herlock Sholmes adaptation des romans de Maurice Leblanc par Victor Darlay et H. de Gorsse ; HG Wells, Jules Verne et le Capitaine Danrit mais aussi André Laurie et Le Petit roi d'A. Lichtenberger.


La section Les Pièces de théâtre rédigée par Maurice Gilbert présente deux pièces qui nous intéressent: l'une est issue du théâtre du Grand Guignol et l'autre est une adaptation des aventures d'Arsène Lupin. 
Le théâtre du Grand-Guignol n'a guère l'assentiment du critique, pourtant contrairement à d'autres pièces, L'Homme mystérieux n'est pas complètement condamné du fait de son caractère "moral" :

 

Régulièrement l'équipe de Romans Revues, que ce soit dans le cadre de la critique théâtrale ou romanesque, livre des charges contre les oeuvres policières. Cette fois c'est immoralité du propos (un cambrioleur doit être mauvais et ne peut se jouer impunément de la police) qui est soulignée:


 


Dans la section des romans  est critiqué le roman La Guerre dans les airs d'HG Wells. Ce n'est sans doute pas le roman le plus connu du créateur de La Machine à explorer le temps (1895), de L'Ile du docteur Moreau (1896), de L'Homme invisible (1897) et de La Guerre des Mondes (1898). Dans cette oeuvre de guerre future (publiée en feuilleton en 1908 et traduite en 1910 en français) les ballons aéronautiques ont une place importante et l'on trouve aussi le redoutable canon à éclairs.


 Le roman Le Petit roi d'A. Lichtenberger  a pour cadre un pays imaginaire la Pannonie:

Le Secret de Wilhelm Storitz fait partie des romans verniens publiés après la mort de Jules Verne. Ecrit vers 1897, ce roman est remanié par Michel Verne et publié en 1910. Wilhelm Storitz peut se rendre invisible, ce qui le rapproche de L'Homme invisible d'HG Wells. En 1977 le manuscrit original, repris plusieurs fois en 1901 puis 1904, de Jules Verne est retrouvé et réédité en 1985. On a souvent reproché à Michel Verne (par ailleurs auteur de Zigzags à travers la science) des "tripatouillages" sur les oeuvres posthumes de son père. Ici pourtant le passage du XIXe au XVIIIe siècle est une demande de l'éditeur Hetzel.


 Le Capiatine Danrit , auteur d'Evasion d'Empereur, recueilli dans l'anthologie Les Autres vies de Napoléon Bonaparte, avait les faveurs de la presse catholique. L'Aviateur du Pacifique n'échappe pas à cette règle :


Pour finir ce Dimanche de l'Abbé Béthléem voici un extrait du courrier des lecteurs qui concerne Le Maître de l'abîme d'André Laurie. Cet auteur communard est régulièrement chroniqué par Romans Revue et souvent de manière favorable ( voir par exemple sa nécrologie publiée en juin 1909)


A un prochain dimanche !

Retrouvez tous les épisodes des Dimanches de l'abbé Béthléem en cliquant ICI.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire