vendredi 26 août 2016

Les savants de la planète Mars (1913)

La question de la présence de Martiens, de l'existence de canaux sur la planète rouge ou encore de la possibilité des communications interplanétaires a donné lieu à de multiples articles.
Le chroniqueur anonyme de La Liberté imagine en 1913 les réponses des Martiens à cette angoissante question: « La Terre est-elle habitée ? »

Les savants de la planète Mars



Les savants de « Mars », réunis sous la coupole de l'Institut national, s'occupent d'une question intéressante : « La Terre est-elle habitée ? »
J'affirme que non, déclare l'illustre martien Pipaluton, président des sociétés astronomiques...
'Pour moi, aucun doute n'est possible, la Terre est un bloc éteint. Je n'y aperçois aucune trace de végétation ni de civilisation...
Qu'elle l'ait été, c'est possible, mais par quels êtres, bipèdes ou quadrupèdes, je n'en sais rien...
Voilà plus de cinquante ans que nous faisons des signaux à cette planète. Nous avons dépensé des millions pour creuser des canaux. Nous avons rouvert l'activité des volcans gigantesques…
Personne n'a jamais répondu. D'ailleurs, le problème est sans intérêt, car en admettant que la Terre soit habitée par des aveugles ou de loufoques, quel profit en retirerait notre planète Mars ?
Messieurs, dit à son tour l'éminent martien Katenezcommunos, président des congrès scientifiques, je ne suis pas de l'avis de M. Pipaluton…
Je me suis servi d'une lorgnette dans laquelle j'ai su voir. Pour moi , il n'y a pas de doute, oui, la Terre est habitée...
(Mouvement général d'attention)
Et je dirai plus, la Terre nous fait des signaux. Notamment il y a trois semaines, une explosion formidable de blocs et rochers, un signal, assurément, eut lieu.
A la suite de cette explosion, deux énormes continents ont été séparés l'un de l'autre. Aveugle celui qui ne verrait pas dans la destruction de cet isthme la volonté d'exprimer aux martiens une pensée...
Pour moi, les habitants de la Terre sont des êtres ailés. J'ai vu clairement dans mon puissant télescope une nuée d'êtres vivants aux ailes allongées…
Et je dirai plus, il m'a semblé voir un de ces terriens-oiseaux voltiger la tête en bas.
( La séance continue. )

Anonyme, « Les Savants de la planète Mars », in La Liberté (Suisse) 12 novembre 1913
repris sous le titre « Les Opinions de Mars sur la Terre » dans La Feuille d'avis du Valais (Suisse) du 31 janvier 1914.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire