mardi 4 octobre 2016

Le Quotidien de Montmartre 1929-1930 (1)

Le Quotidien de Montmartre était un journal non pas quotidien mais hebdomadaire dirigé par Jules Bastia. La collection numérisée disponible sur Gallica est incomplète (elle commence au n°10) mais rassemble tout de même 42 des 52 numéros parus.
Pour retrouver tous les billets de cette série consacrée au Quotidien de Montmartre, cliquez ICI.
On y trouve, à travers les 16 pages qui le constituent, des réflexions humoristiques sur l'actualité (surtout parisienne), des dessins souvent osés et des contes et nouvelles parrois lestes. Parmi les collaborateurs signalons les dessinateurs Dubout, Moisan, ... et les auteurs Colette, Roger Salardenne, André Romane (ou Jean de Lozère), Gabriel Timmory (dont ArchéoSf a proposé un texte A rires d'ailes en feuilleton), Gaston Derys (on peut lire l'amusante nouvelle d'anticipation L'Essence de baiser), Rodolphe Bringer (auteur de l'article du Journal amusant Allo!Allo! la planète Mars disponible sur ArchéoSF), René Virard (créateur du prix Scarron), Albert Verse, Tristan Berrnard...
Le journal est dirigé par Jean Bastiane pas confondre avec le réalisateur Jean Bastia) né en 1870 et mort en 1940.  Son patronyme serait  Simoni. Il était parolier, chansonnier, acteur, chanteur et on pouvait par exemple le trouver au théâtre des Deux Anes.
Jean Bastia en 1913, dessin signé Yves Marevéryl
(source Gallica)


 
Nous proposons une exploration du contenu relevant du domaine de la science-fiction, de l'anticipation et de la conjecture rationnelle dans ce périodique. Comme des lecteurs de ce site sont aussi amateurs de fantastique, nous indiquerons les références des textes et illustrations relevant de ce domaine.

Dans ce premier épisode, vous trouverez une bande dessinée un peu osée dans laquelle les Amazones découvrent l'amour avec un homme et une critique de Nora la guenon devenue femme de Félicien Champsaur.

Le n°11 paru le 17 novembre 1929 comporte une sorte de bande dessinée sur une pleine page, intitulé Amour vainqueur!, assez leste (tout au moins pour l'époque) dans laquelle des amazones s'emparent d'un homme... Le principal intérêt pour le dessinateur était vraisemblablement de montrer des femmes dénudées.









Le n° 13 daté du 1er décembre 1929 accueille le texte "Sortilèges" de Colette qui récuse les éléments fantastiques ainsi que la nouvelle "La Belle et la laide" signée JH Rosny Aîné (première édition en 1902 avec des reprises en 1904, 1923, 1927, selon les informations de l'incontournable site consacré à JH Rosny).

Le n°14 daté du 8 décembre 1929 comporte une courte critique de Nora, la guenon devenue femme (éditions Ferenczi et fils, 1929)  de Félicien Champsaur:


Le dépouillement de ce périodique est à suivre dès la semaine prochaine avec une nouvelle ruritanienne (un pays imaginaire d'Europe Centrale) et un amusant dessin préhistorique du grand Dubout en hommage à JH Rosny !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire