mercredi 11 janvier 2017

[cinéma] La découverte du Docteur Mitchoff (1912)

Pathé a été l'une des firmes éditrices de cinéma très importantes au niveau international avant la Première guerre mondiale. Son catalogue recèle des titres relevant de la conjecture. Malheureusement beaucoup de films muets sont considérés comme perdus. Parfois il en reste des traces comme un résumé, un scénario, une affiche ou des photogrammes. Nous savons par exemple que la Cinémathèque de Toulouse conserve dans ses collections l'affiche de ce film (dessinée par Candido Aragonez de Faria ) et que deux exemplaires du scénario sont disponibles à la BnF. Nous nous contenterons donc du résumé publié sur le site de la Fondation Jérôme Seydoux - Pathé :


La découverte du Docteur Mitchoff, février 1912
Pathé frères
270 m

Le docteur Mitchoff vient de faire une surprenante découverte qui lui permet de fixer dans l’oeil d’un mort les traits de la dernière personne qu’il a fixée. Le savant soumet au commissaire de police Lenoir sa découverte, d’une si haute portée pour la police et à laquelle elle doit fournir désormais, en matière de crime, la preuve irréfutable de la culpabilité. Justement, on téléphone du commissariat qu’un crime vient d’être commis. C’est l’occasion d’expérimenter la nouvelle méthode sur la victime, l’usurier Nathan Gobsek. L’expérience réussit parfaitement. Peu à peu, sur l’oeil se dessine une image. Mais à mesure, les yeux du commissaire s’emplissent d’épouvante. Bientôt, il ne peut plus douter de l’évidence, ce sont les traits de son fils qui sont fixés sur la rétine du cadavre. Le malheureux père, après avoir confessé son fils que des dettes de jeu ont acculé au crime lui indique, en lui tendant un revolver, la seule voie qui lui reste à suivre et le fils coupable se fait justice.

Illustration : annonce de la sortie du film parue dans Ciné Journal n° 186 du 16 mars 1912

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire