samedi 25 juin 2011

Maurice Lannes, Le Voyageur de Mars

Il est des auteurs mystérieux. Maurice Lannes dont l'érudit Claude Herbulot nous informe sur A Propos de Littérature Populaire qu'il n'était pas inscrit à la Société des Gens de Lettres de France (SGDL) et qu'il a contribué sous ce nom et sous différents pseudonymes ( Morris Lane, Lann Moriss, M.Sennal, Rice Lancen et Rice Lesnes) à la littérature populaire (notamment aux éditions L'Arabesque) et fut scénariste de BD (pour Tangor dans le magazine OK).
Quelle est l'ampleur de son oeuvre science-fictionnelle? Je l'ignore. 


On lui doit pourtant un amusant conte "Le Voyageur de Mars" réédité dans A&A n° 89 (juillet 1984).


Dans ce texte, un trentenaire vient interroger le Dr Maxime Geotor, d'origine irlandaise, installé à Noirmoutiers, au sujet d'un voyage vers Mars qui se serait déroulé le 20 octobre 1934. Le texte indique que dix ans ont passé (ce qui situe l'action en 1944). Geotor est considéré comme un vieux fou. Le 20 octobre 1934, à bord d'une fusée de sa conception, il s'est extrait de l'attraction terrestre. Grâce à la technique de la vitesse progressive, il a pu atteindre Mars en cinquante heures. Arrivé à destination, il pose sa fusée et découvre la planète qui n'est pas rouge mais verte et blanche: "je [...] stoppai ma fusée au milieu d'une immense plaine limitée au loin par des hautes montagnes blanches". Malheureusement, Geotor ne peut sortir de la fusée sans la détruire car le métal s'est soudé lors du voyage du fait des hautes températures. Il décide de mener une petite exploration à vitesse réduite qui lui permet de découvrir "une immense forêt aux arbres étranges". Ne doutant pas que dans un tel environnement la vie animale se soit développée, il en recherche les traces: un animal noir apparaît pour aussi disparaître dans les sous bois. Il est temps de retourner sur Terre car le niveau de carburant baisse.



A son retour, nul ne veut croire à cet extraordinaire voyage. Ruiné par la construction de cette première fusée, Geotor ne peut envisager un second voyage et le conte se termine sur ces mots: "Maxime Geotor travaillait à un plan de fusée interplanétaire, poursuivant son rêve, son rêve étrange qui était peut-être une réalité".

De quand date ce texte exactement? L'absence de mention de la Guerre 1939-1945, la date de 1944 comme époque de l'histoire, semble le placer avant 1939. On ne peut pourtant exclure que l'auteur ait fait abstraction de l'actualité si le texte date effectivement de 1944. Autre élément: l'illustration indique la date d'avril 1951: est-ce une nouvelle illustration pour le texte? Cela reste pour moi une énigme...


Le texte est paru dans L'Intrépide n° 104 du 1/11/1951 mais a peut être été publié auparavant...



Ce billet est publié dans le cadre du challenge Summer Star Wars lancé par Lhisbei et pour le Défi martien de Guillaume.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire