dimanche 14 octobre 2012

Les dimanches de l'abbé Béthléem 15: août 1909

Quinzième épisode de notre exploration de Romans-Revue dirigée par l'Abbé Bethléem qui proposait au début du XXe siècle une lecture morale (rigoriste même) des parutions récentes (voir la présentation sur ArchéoSF).
Cette semaine, le mois de août 1909.



Etudiant les périodiques, Romans-Revue s'arrête sur des magazines de mode. Voici donc La Mode du Petit Journal épinglé en raison de la publication d'un roman de René d'Anjou :

René d'Anjou donne encore actuellement à La Mode un roman intitulé : L'Oiselle. Il s'agit d'une femme, d'une jeune fille plutôt, qui a trouvé le secret de voler dans les airs, absolument comme un oiseau. Elle a été éduquée par une espèce de sorcier, membre d'une société secrète, détenteur de secrets merveilleux, et elle aime un jeune homme dont la naissance est inconnue, mystérieuse, et qui lui aussi est vrai qu'en l'occurrence, l'homme c'est une femme ! Tout s'affilie à la société secrète. Dans ce récit, circule un très fort courant d'occultisme, de fatalisme, de mysticisme frelaté.

C'est purement et simplement détestable. Et ce qu'il faut bien remarquer, c'est que l'auteur se prend au sérieux et parle du ton convaincu d'un homme à qui c'est arrivé. Il est vrai qu'en l'occurrence, l'homme c'est une femme ! Tout de même la crédulité devrait avoir des bornes, et, en tout cas, il est très dangereux, malsain et coupable de servir de pareilles calembredaines, à des jeunes filles.

Et ces mots inoubliables: 
« On conseille aux jeunes filles le tir au pistolet, l'escrime, la gymnastique. Il paraît que c'est excellent pour donner du sang-froid, de l'adresse, de l'énergie... toutes les qualités. Moi, je le veux bien, pourvu qu'elles n'oublient pas d'apprendre à tricoter ! »

La rubrique nécrologique parle nous d'Henry de Parville:
M. Henri DE PARVILLE est mort le 13 juillet [1909] à l'âge de 71 ans ; il était officier de la Légion d'honneur,avait été pendant dix ans ingénieur expert auprès des tribunaux civils, et plusieurs fois lauréat de l'Institut.

Sa collaboration aux journaux parisiens fut considérable. Pendant trente-huit ans, il rédigea le feuilleton scientifique hebdomadaire des Débats. Il collabora en outre au Constitutionnel, au Moniteur, au Journal officiel, au Correspondant, etc.
Il laisse plusieurs ouvrages de vulgarisation scientifique : Causeries scientifiques (en 28 volumes) ; Découvertes et inventions modernes ; Un habitant de la planète de Mars ; l'Electricité et ses applications, etc. Il dirigeait en outre depuis plusieurs années le journal La Nature
A dimanche prochain !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire