mardi 9 août 2011

Régis Saint-Elier, Le radar Mars-36

Amusante anecdote publiée dans Pierrot Jean Bart n° 46 daté du 13 novembre 1946 (1): un radiotélégraphiste s'ennuie à Bam-Bou-La (en Afrique). Il envoie un message à son collègue de Tombouctou: "Habitant planète Mars atterri ici sur radar interplanétaire modèle nouveau, motorisé à propulsion intra-atomique, immatriculé Mars-36. Aucun accident personne. Attendons instruction." Le collègue de Tombouctou répond: "Veillez sur Radar Mars-36 et traitez habitant planète Mars avec égards au nom du gouvernement. Envoyons mission scientifique avec interprète". Au début le plaisantin croît que la réponse est celle d'un autre farceur mais ce n'est pas le cas et il doit désormais traiter avec le gouverneur pour l'informer tous les quarts d'heure. Ce n'est plus l'ennui, c'est le surmenage, surtout qu'il n'y a pas guère de Martien à surveiller. Il manque à son devoir et voit débarquer avion et parachutistes. Il ne peut que se défendre en inventant un départ précipité du vaisseau martien.  Evidemment, la plaisanterie est éventée et notre radio-télégraphiste exclu de l'administration coloniale...



Régis Saint-Elier, "Le radar Mars-36", Pierrot Jean Bart, n° 46, 13 novembre 1946, p. 6

(1) Pierrot Jean Bart était publié par les éditions Montsouris. Le site Petit Echo de la mode (dont on ne peut que recommander la visite, découvrir une maison d'édition qui, pendant plus d'un siècle, publia de nombreux périodiques et ouvrages et peut être prévoir un voyage à Châtelaudrun en Bretagne qui accueille des expositions sur le thème) qui recense les publications des éditions Petit Echo de la mode / Editions de Montsouris n'indique pas cette série, passant de la première série Pierrot de décembre 1925 à mars 1942 à la seconde de mai 1947 à décembre 1957.

Billet publié dans le cadre du Défi martien de Guillaume.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire