dimanche 21 juillet 2013

Les dimanches de l'abbé Béthléem 22 : avril 1910

En 2012, ArchéoSF avait entrepris le dépouillement de Romans-Revue (voir la présentation sur ArchéoSF), périodique dirigé par l'abbé Béthléem, critique rigoriste de la littérature, pour en extraire les analyses d'oeuvres de science fiction de l'époque. 
Second épisode de la seconde saison des Dimanches de l'abbé Béthléem avec un numéro une nouvelle fois assez pauvre en conjecture mais il est question du théâtre du Grand Guignol.

Le Grand Guignol, célèbre théâtre qui a donné son nom à un genre, est à l'honneur de la chronique théâtrale de Romans Revue:


Dans les soutes [drame en deux actes de M. E.-M. Laumann]: un drame d'horreur, spécialité du Grand Guignol.

La guerre est déclarée. Un croiseur cuirassé quitte Cherbourg; il doit forcer de vapeur pour gagner le lieu du combat naval. Y arrivera-t-il ? Il est en grand danger de sauter, car l'un des chauffeurs, adepte des théories anarchistes, a caché dans les soutes des cartouches de dynamite volées à l'arsenal. Il annonce à l'officier mécanicien que chaque pelletée de charbon qu'on enfournera risque de provoquer une explosion. Et le temps presse ! Les ordres sont impératifs. : le croiseur doit prendre, part à l'action ! Où le gredin a-t-il caché les cartouches ? Puisqu'il reste insensible aux prières et aux menaces, l'officier le fait alors empoigner par des matelots qui le couchent devant la gueule béante de la chaudière, les pieds offerts à la flamme. L'anarchiste, dont la chair commencé à grésiller, livre son secret. Il n'en passe pas moins en jugement, au deuxième acte, sur le pont du navire déchiqueté par les obus, puis exécuté.

La toile tombe tandis qu'on rend les honneurs au cuirassé portant le corps de l'amiral, qui va passer par bâbord.
Les personnes nerveuses sont priées de ne pas assister à ce spectacle...

Ce sera tout pour cette semaine mais le prochain numéro sera très riche car le numéro de mai 1910 est une vraie mine !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire