jeudi 27 février 2014

[Jeudi québécois #5] Georges Bugnet, Siraf (1934), 1ère partie

La science-fiction ça conserve ! Georges Bugnet né à Châlon-sur-Saône en 1879 émigre au Canada où il est journaliste, écrivain et horticulteur. Il meurt en 1982 à l'âge de 102 ans. Français de naissance, il part au Canada après avoir rencontré un missionnaire. Il ne vécu pas dans les provinces francophones mais dans le Manitoba et en Alberta, anglophones. Il n'empêche qu'il était d'expression francophone.
Parmi ses oeuvres, il faut retenir Siraf publié en 1934 aux éditions du Totem. Le titre complet nous livre le thème du roman : Siraf: étranges révélations: ce qu'on pense de nous par-delà la lune. Il s'agit en effet d'une satire de notre monde par le biais du regard extérieur, sélénite en l’occurrence. L'ouvrage est rare mais par bonheur l'université d'Alberta le propose en consultation sur son site.
Avant de vous lancer dans cette lecture, voici comment il fut perçu à l'époque de sa publication:

SIRAF, par Georges Bugnet, éditions du Totem.— En lisant Georges Bugnet. qui se classe, par la vigueur et la souplesse de son style coloré, au premier rang de nos écrivains, on ne peut s'empêcher d'évoquer « Gog » de Papini. Sans avoir la force et l'ampleur de ce livre justement célèbre, Siraf est une amusante satire de la civilisation contemporaine. Mais on souhaiterait parfois plus de clarté dans les idées. (La Revue Moderne, avril 1935)


Pour lire Siraf en ligne, cliquez ICI 
Pour lire tous les épisodes de la série des Jeudis Québécois, cliquez ICI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire